Porneia delights
Summer Star Wars - Episode II

Les Summer Star Wars sont des défis de lectures initiés par M. Lhisbei du RSF Blog. Cette année l'épisode II, intitulé L'attaque du Challenge cloné, se déroulera « du 21 juin (solstice d'été) au 23 septembre inclus (équinoxe d'automne). Trois mois pour explorer deux genres phares de la SF : le Space Opera et le Planet Opera. Les romans, essais, BD, nouvelles, films, séries, jeux vidéos, compte-rendus d'expositions ou de conférences sont acceptés. Ce challenge est évidemment cumulable avec d'autres : SFFF au féminin de Tigger Lilly, le JLNND de Lune par exemple ». Il y a 21 personnes inscrites pour le moment. Pour en savoir plus et participer, rendez-vous sur la page consacrée. Bonne lecture à tous !

Connaître son propre voisinage

« « Mercredi, viens-tu manger avec Jean sur une nappe propre ? » Si vous la répétez assez longtemps, jamais vous n'oublierez cette phrase.

Mercredi Mercure 0,39 $
Viens Vénus 0,72 $
Tu Terre 1,00 $
Manger Mars 1,50 $
Avec Astéroïdes (prix assortis sans valeur)
Jean Jupiter 5,20 $
Sur Saturne 9,50 $
Une Uranus 19,00 $
Nappe Neptune 30,00 $
Propre Pluton 39,50 $

Les « prix » représentent les distances par rapport au Soleil, exprimés en Unités Astronomiques (une U.A. = distance moyenne de la Terre au Soleil, soit 150 000 000 kilomètres). Je mets le signe du dollar parce qu'un chiffre me frappe d'avantage si j'y pense comme à une somme d'argent, ce que Papa trouve déplorable. (Conseil d'ami : vous avez intérêt à retenir ces chiffres ; sinon, vous ne connaîtrez rien de votre propre voisinage). »

Heinlein, Robert, 1958, Le vagabond de l'espace. Traduction de Michel Deutsch.

The Sirens of the Lambs

[The Sirens of the Lambs]
Banksy, The Sirens of the Lambs, 2013, NYC, USA.
Un camion de livraison de l'abattoir rempli de peluches parcourant le Meatpacking District à New York.
YouTube : Sirens of the lambs

Source : STREET ART UTOPIA via Le bazar de mydjey ; theguardian.com ; Dettachée De Presse.

Un ruban rouge en CSS

Tandis que certains mettent des rubans autour d'œufs, lapins et autres poules cacaotées, cela pour d'obscures raisons liées à une apparente auto-extraction d'un tombeau non loin du Camp de Golgoth A (oui, un mystérieux Golgoth non référencé), d'autres revêtent les pages de leur site d'un ruban rouge sans que cela n'ait de rapports avec les évènements susmentionnés ni d'ailleurs avec quelques souvenirs de jeunesse – non, le Porneia delights est une entité indépendante.

Pour arriver à ce résultat plusieurs manières sont possibles mais la seule qui ne soit point hérésie est d'agir par le truchement du Catholicism Saves Souls (aussi parfois connu sous ses intiales CSS). Pour ce faire, on peut se référer à la liturgie de Simon Withaker nous fournissant l'office du github-fork-ribbon-css – les dieux en chocolat puissent-ils le bénir pour cette action.

Alternative à xautolock
\> # alternative to xautolock using sinac to launch display locker
\> # source: http://martin.kopta.eu/blog/#2014-05-02-11-28-35
\> wget http://lists.suckless.org/dwm/att-4685/sinac.c
\> gcc sinac.c -Wall -L/usr/X11R6/lib -lX11 -lXss -lXext -o sinac 
sinac.c: In function 'main':
sinac.c:54:7: warning: implicit declaration of function 'atoi' [-Wimplicit-function-declaration]
sinac.c:74:5: warning: format '%ld' expects argument of type 'long int', but argument 3 has type 'int' [-Wformat]
sinac.c:49:8: warning: unused variable 'idleTime' [-Wunused-variable]
\> sudo chown root:root sinac && sudo mv sinac /usr/local/bin/
\> grep -A2 sinac ~/.xinitrc
if [ -x /usr/local/bin/sinac ] && [ "$(sinac -p)" -gt 300 ]; then
    slock
fi
\> _

Programme Minceur pour l'été

Dans le cadre du projet d'évolution morphologique (EVOMorph pour les intimes) du Porneia delights, il va être nécessaire d'opérer à la fois quelques changements structurels mais aussi dans la forme. Plus clairement l'idée étant de pouvoir transporter plus facilement la partie réseau centrale du Porneia delights, il nous faut repenser certains aspects de l'espace web. Typiquement cela va passer par une simplification des répertoires et des archives textuelles et par la suppression pure et simple des archives de binaires qui seront déplacées dans un endroit plus approprié le cas échéant. Actuellement la partie centrale, publique et privée, sans compter le projet alterBU, du Porneia delights pèse quelque chose comme 2.5Go, ce qui commence à poser quelques problèmes logistiques – l'objectif étant de passer à quelque chose comme 30Mo, voir moins si possible.

Partie privée –. La restructuration de la partie privée du Porneia delights a commencé il y a déjà quelques semaines mais il reste encore du travail. Étant destinée à disparaître sous sa forme actuelle, chacun est convié de finir ses backups de ce qu'il souhaite ou non conserver dans ses fichiers personnels. Les parties communes non vouées à la destruction seront déplacées sur les unités mobiles idoines. Notons que certaines sont déjà en place (notamment tout ce qui tourne autour du projet alterBU) mais tout ne sera activé qu'au dernier moment. Actuellement, il existe des pans entiers qui ne servent plus mais qui demande un entretien régulier, ce qui engendre une charge de travail inutile et peu en adéquation avec le principe de procrastination ambiant. L'idée dans cette nouvelle manière de faire est que si ces unités ne sont pas entretenues car aucun intérêt n'y est plus porté, dans un processus automatique elles mourront d'elles-mêmes ou feront office de tombeau, archive de l'Histoire dormant au fond d'un quelconque tiroir. Il est donc inutile de chercher à faire absolument une sauvegarde de leur état actuel. Il n'y a pas de délai mais on peut estimer qu'il serait bon que tout soit fini pour la fin mai. De toute façon une note sera passée quelques jours avant la Disparition de la partie privée (et il est dit qu'un backup local sera fait de ce qui restera, au cas où).

Partie publique –. En ce qui concerne la partie publique les binaires qui ne ressemblent pas, de près ou de loin, à des images seront supprimées. Cela concerne principalement le répertoire /bin soit toutes les vidéos sous l'encre Videos+7 ou encore les SlackBuilds. Cela concerne aussi les partitions pour le piano. Pour ces dernières l'idée n'est pas encore arrêtée mais comme il y a des discussions à ce sujet, il vaut mieux prévenir. En ce qui concerne les SlackBuilds, à l'avenir ne sera diffusé que les sources produites par le Porneia delights ; ce qui est plus dans l'esprit du Libre, sachant que jusqu'à présent, nous n'avons diffusé que les binaires, le produit fini. Ainsi, si certaines de ces binaires vous intéressent, n'hésitez pas à en faire des copies locales avant leur suppression. À nouveau, il n'y a pas de délai bien établi mais cela devrait se produire au plus tard fin mai.

MàJ du 12 avril 2014 19:43 +02:00 : parce que la question a été posée, il est à préciser que le régime du Porneia delights n'affectera que très peu /pub. Les articles, notes ainsi que le Shaarli ne bougera pas. Uniquement /pub/bazaar/ risque de disparaître (bien que des symlinks vont être mis en place pour préserver le syndrome des "liens cassé").

MàJ du 26 mai 2014 23:34 +02:00 : la mise à jour du Porneia delights est maintenant complète. Sa taille est dorénavant de 12Mo (approximativement).

Activer le sleep mode des disques durs sous Slackware

Depuis Slackware 13.0, les disques durs (notamment externes) restent constamment actifs et ne se mettent plus d'eux-mêmes en veille — autrement appelé sleep mode. La solution est relativement simple, il fallait chercher du côté d'udev. Dans un premier temps, copiez la configuration par défaut vers /etc/ :

# cp /lib/udev/rules.d/60-persistent-storage.rules /etc/udev/rules.d/

Puis éditez le fichier en question (celui nouvellement copié dans /etc/ bien sûr) en repérant la ligne suivante :

KERNEL!="sr*", OPTIONS+="watch"

pour la changer en ceci :

KERNEL!="sr*|sda|sdb|sdc", OPTIONS+="watch"

Remarquez que nous n'ajoutons que les périphériques qui nous intéressent et le faisons de façon explicite. En effet ajouter sd* casserait probablement le montage à chaud des autres lecteurs.

[ logs : 2014 ¦ 2013 ¦ 2012 ¦ 2011 ¦ index ]


Vous pouvez envoyer par mail vos commentaires et vos remarques à porneia(at)free(point)fr.

Vulnerant omnes, ultima necat. Sic transit hominis regnum.
Copyleft © en ligne depuis 2003 ap. J.-C. — Porneia delights