Chaque note dispose d'une ancre s'il est besoin de faire des liens. Un flux RSS est aussi mis à votre disposition. Ces notes sont publiées au nom du Porneia delights ; pour tout commentaire ou remarque, merci de vous référer au bas de cette page. Dans le cas d'un article, veuillez contacter directement l'auteur. Sachez enfin que certaines de nos publications sont diffusées sur le Planet Libre.

[2012/11/06] L'action de groupe bientôt en France ?

L'action de groupe, qui est à bien différencier de l'action collective, est définie par le Lexique des termes juridiques 2013 aux éditions Dalloz comme étant une « action visant à la réparation d'un préjudice collectif, celui subi par les consommateurs du fait de l'inexécution ou de la mauvaise exécution d'obligations contractuelles de la part du même professionnel, à l'occasion d'un même type de contrat relatif à une vente de produits ou une prestation de service. L'objectif est de faciliter l'action du consommateur victime d'un préjudice personnel peu élevé, qui hésiterait pour ce motif à demander réparation (…) ». L'action de groupe, traduction du terme anglais class action et aussi nommée recours collectif, est une procédure civile originaire des États-Unis d'Amérique qui s'est répandu dans de nombreux pays de la common law. En France, cette procédure n'est pas prévue ; il est obligatoire de passer par une association (généralement une association reconnue d'utilité publique) pour intenter ce genre d'action, ce qui présente certains désavantages. Une association française bien connue est notamment 60 millions de consommateurs qui régulièrement intente des procès visant à défendre les droits des consommateurs — mais il en existe bien d'autres.

Les débats autour d'une class action à la française ne datent pas d'hier et les projets de loi visant à mettre en place une telle procédure ont été nombreux depuis 2005. Les avantages d'une action de groupe sont pluriels — et les dieux savent qu'au regard de certaines entreprises de téléphonie mobile ou de fournisseurs d'accès à internet par exemple, il y aurai matière à utiliser des recours collectifs — mais les détracteurs sont coriaces. Cependant le nouveau gouvernement français a affirmé en juin 2012 vouloir remettre le débat sur la place publique et souhaite autoriser les « class action ». On note depuis plusieurs années une protection de plus en plus accrue du consommateurs dans le droit positif ; il n'est donc pas impossible que le futur projet de loi, qui sera présenté au premier semestre 2013 devant le Parlement, porté par Benoît Hamon, Ministre en charge de la Consommation, introduise finalement l'action de groupe qui serait, pour les citoyens français, une procédure qui se voudrait efficace afin de lutter contre les abus de certains groupes tentaculaires ; et cela sans devoir passer par un tiers. Ce n'est pas impossible quand on sait que la Commission européenne planche aussi très sérieusement sur le sujet, pensant même pourquoi pas l'imposer directement aux États membres de l'Union Européenne.

Il reste donc intéressant de s'interroger sur la façon dont l'action de groupe serait intégrée au droit français, notamment en ce qui concerne le détail de la procédure, et dans quelles mesures l'action de groupe pourrait véritablement être efficace et accessible aux justiciables. À n'en pas douter les débats risquent d'être houleux et chacun cherchera à défendre sa position et ses intérêts avec le plus de vigueur possible. Notons à ce propos que le 23 octobre dernier une consultation publique a été ouverte sur le site du ministère de l'Économie et des Finances en nous proposant de répondre à un questionnaire sur le sujet avant le 13 décembre 2012.

addendum : d'ailleurs si le sujet vous intéresse, on peut voir un cas pratique d'une class action, et de ce que cela peut impliquer, dans le film, tiré d'une histoire vraie, Erin Brockovich de Steven Soderbergh.

[2012/06/14] L'immortel Amin Maalouf

Le 23 juin 2011, Amin Maalouf était élu pour succéder à Claude Lévi-Strauss au fauteuil 29 de l'Académie française. C'est aujourd'hui ce 14 juin 2012, presque un an plus tard, qu'il est officiellement reçu pour prendre place parmi les « immortels » ; salué par ses, désormais, pairs comme notamment Bernard Pivot sur son compte twitter :

Photo de Bernard Pivot@bernardpivot1 7:06 AM - 14 Jun 12 via web:
Les académiciens se sont honorés en appelant parmi eux Amin Maalouf,
excellent écrivain franco-libanais qui a choisi d'écrire en français.

L'Orient Le Jour, quotidien libanais d'expression française, n'a d'ailleurs pas manqué de couvrir longuement l'évènement dans sa Une du 13 juin 2012 sous la plume de Carole Dagher qui relate le discours de M. Maalouf fortement tourné vers Lévi-Strauss et en revenant sur la personnalité de l'auteur. Moins consistante, mais tout aussi intéressante, la dépêche AFP, L'écrivain franco-libanais Amin Maalouf reçu à l'Académie française, de Myriam Chaplain-Riou retrace quant à elle l'évènement en y ajoutant une brève biographie.

Enfin sachez, en guise d'anecdote, que Riad Salamé, le gouverneur de la Banque du Liban, a fait frappé 1 000 pièces d'une livre à l'effigie d'Amin Maalouf à l'occasion de l'intronisation de ce premier libanais à l'Académie française.

[2012/06/06] La recherche spatiale, une question de priorité

Ceux qui suivent l'actualité des différents programmes spatiaux mondiaux n'ont pu manquer la nouvelle : la NASA vient d'acquérir gracieusement deux nouveaux télescopes satellites. L'information a été confirmée ce lundi 4 juin 2012. Ces deux télescopes sont d'ailleurs une aubaine pour l'agence spatiale états-unienne car en effet ils permettent de surveiller des zones, tenez-vous bien, 100 fois plus importantes que le bon vieil Hubble (qui était jusqu'à ce lundi le fleuron de l'agence). Ils sont en ce moment dans un entrepôt appartenant à Exelis à Rochester dans l'état de New York. Ils sont de plus bien plus léger qu'Hubble ; il serait donc relativement simple et peu coûteux de les mettre en orbite. Relativement... En effet, Paul Hertz, directeur de la division d'astrophysique pour la NASA, a indiqué lors d'une conférence qu'ils ne seront peut-être jamais assez riche pour pouvoir lancer et utiliser les deux télescopes. Mais les dirigeants du programme spatial civil restent malgré tout optimiste en pensant pouvoir réunir suffisamment de fond pour en avoir un en orbite d'ici à 2020. Nous devrons donc patienter quelques longues années avant d'avoir des papiers sur les avancées en ce qui concernent la compréhension de l'hypothétique matière noire ou de jolies images d'il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine...

Mais d'où viennent donc ces deux télescopes ? Ils ne sont certainement pas tombés des étoiles. Non. Ils appartenaient en réalité à la NRO (National Reconnaissance Office) qui est en gros une agence gouvernementale dont on sait peu de chose et qui s'occupe notamment de la construction et de la mise en orbite des satellites espions ainsi que de la coordination des différentes analyses permises par ces joujoux spatiaux. Et cela pour le bien des USA, et sûrement du Monde Entier nous diront-ils. Mais alors ? Mais alors rien. Personne ne sait exactement pourquoi la NRO ne s'en sert pas, ni pourquoi ils ont été construit à l'origine. Information classée secret défense... Les seules informations concrètes que nous avons viennent du Washington Post. Loretta DeSio, porte-parole pour la NRO, a indiqué qu'ils ne sont plus utiles à l'agence qu'elle représente, sont bien plus perfectionnés qu'Hubble, sont en pièces détachées et n'ont aucun instrument de mesure, ni caméra. Ajoutant que « certains composants ont été retiré avant le transfert » à la NASA. Lesquels ? Mystère. Mieux encore, le Washington Post indique que malgré qu'ils soient déclassifiés par la NRO, le matériel reste suffisamment sensible pour qu'aucune image desdits télescopes n'ait été montrée à la presse, sinon une seule lors d'une présentation ce lundi à Washington mais tellement censurée que toute l'assistance n'a pu réprimé des rires... Cependant une source du journal pense qu'il pourrait s'agir de KH-11 Kennan. De vieux modèles que la NRO seraient en train d'échanger pour des outils bien plus performants. Selon DeSio, les télescopes dont nous parlons auraient été fabriqués fin des années 1990, début des années 2000.

C'est donc une très grande nouvelle pour la recherche fondamentale spatiale qui n'a plus à craindre de perdre Hubble, celui-ci montrant des signes de fatigue évident. Cela aurait été une bonne occasion pour la NASA de sabrer le champagne, mais John Grunsfeld, chef du pôle scientifique, indique qu'ils n'ont pas assez d'argent pour ça. Selon des sources officieuses, la NRO aurait une vingtaine de ces satellites espions en orbite actuellement, ce qui représente une dépense collossale pour le gouvernement des États-Unis. Il est dommage de constater que les programmes civils qui apportent tant à l'Humanité n'ont le droit que de récolter les restes quand, par une heureuse aubaine, ils sont toujours fonctionnels et viennent à ne plus servir.

[2012/05/31] Now we know the truth: Space Invaders are back... in CSS!

Via le shaarli d'Alda nous avons eu l'occasion de découvrir quelques créations de formes simples et complexes en CSS pur. En effet, dans un article datant du 8 février 2011 Chris Coyier a concocté une page de démonstration avec quelques exemples, notamment celui de Vlad Zinculescu (il vous faut un navigateur graphique récent supportant CSS, et (probablement ?) autre qu'IE, pour voir cela correctement) :

Vlad Zinculescu sur son site eCSSpert propose d'ailleurs des choses encore plus impressionnantes comme par exemple le logo de CBS ; le tout toujours en CSS3 sans images ni javascript.

Dans le même ordre d'idée, Karl nous présentait en mars 2012 un exemple de dessin en SVG via HTML en faisant son auto-portrait.

C'est étonnant qu'on ne voit pas toujours pas beaucoup de sites utiliser toutes ces possibilités , non ?

[2012/05/24] In P0rn We Trust

Du 25 au 27 mai va se tenir le Toulouse Hacker Space Factory 2012 organisé par Mix'Art Myrys (collectif artistique) et Tetalab (le hackerspace toulousain). Sous le thème In P0rn We Trust, seront mis en place des ateliers, des performances geeks et artistiques, des concerts. Mais aussi diverses conférences, notamment sur Tor2web, mais aussi l'extention WePr0n pour Mozilla Firefox, ou encore une table ronde regroupant Benjamin Bayart, Jérémie Zimmerman et Philippe Langlois.

Si vous êtes dans le coin, ce serait dommage de ne pas passer rue Ferdinand Lassalle. Si vous êtes trop loin, vous pourrez tout de même assister à certains évènements en streaming (voir le site du THSF pour plus de détails).

[2012/05/23] Arrêté du 27 avril 2012

Comme l'explique l' arrêté du 27 avril 2012 relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel prévu à l'article R. 176-3 du code électoral dans son article 8 :

En application de l'article R. 176-3-6 du code électoral, les électeurs sont informés des indicateurs d'une connexion authentifiée et sécurisée et du fait qu'à défaut d'utiliser le protocole sécurisé « HTTPS » le secret et l'intégrité de leur vote ne pourront être garantis.

Il est rassurant de constater que pour le legislateur s'il y a un https dans l'url (avec la petite clef jaune bien sûr, sinon ça ne compte pas) lors du vote électronique par Internet alors tout va bien. Les vilains n'ont qu'à bien se tenir.

C'est dommage que personne ne leur ai dit qu'en tant que protection c'est à peu près aussi efficace que d'envoyer le mot de passe pour le vote par mail et en clair. Peut-être que l'avenir donnera raison à Ploum...

[2012/05/22] Du nouveau pour PowerPC dans linux-3.4

Dans sa brêve du 21/05/12 patrick_g nous gratifie d'une dépêche fort intéressante concernant la sortie officielle du noyau Linux 3.4. Et il y parle notamment d'une nouveauté pour PowerPC, le fadump :

Dans cette version du noyau, l'architecture PowerPC a gagné un mécanisme de capture des donnés (dump) lors d'un éventuel crash de la machine. Ce nouveau système repose sur une coopération avec le firmware, ce qui explique son nom de fadump (firmware assisted dump).

Lors du boot initial le noyau se sert du firmware Power pour sélectionner des régions de la mémoire et les réserver au stockage des données pour analyse post-mortem. Au moment du crash, c'est le firmware qui prend la main et qui sauve les données (ainsi que les registres systèmes et les entrées dans la tables des pages).
Après ces opérations l'administrateur peut redémarrer normalement. Le noyau va noter qu'il y a eu un crash (puisqu'une entrée dump-kernel aura été créée) et il va soigneusement éviter de toucher les zones mémoire réservées. Un programme en espace utilisateur pourra ensuite être utilisé pour lire /proc/vmcore et récupérer ces données pour analyse ultérieure. Ensuite, il ne faudra pas oublier de faire un petit echo 1 > /sys/kernel/fadump_release_mem pour libérer la mémoire qui avait été réservée au stockage des données du crash.

La documentation de fadump écrite par Mahesh Salgaonkar explique les deux avantages de cette procédure par rapport aux classiques kexec et kdump. Tout d'abord, le système est réinitialisé proprement avec une version fraiche du noyau et ensuite, aussitôt que la copie du dump est effectuée, la mémoire peut être réutilisée. Pas besoin d'un second reboot.
Pour profiter des avantages de fadump il vous faudra un noyau compilé avec l'option de configuration CONFIG_FA_DUMP.

L'auteur nous présente de surcroît des informations très intéressantes concernant la nouvelle architecture x32 ou encore le très controversé YAMA.

[2012/05/19] Booter Debian sur un iMac G4 depuis l'usb

Il est bien connu que le boot depuis un périphérique usb est supporté sur les ordinateurs Apple depuis déjà longtemps. Voici un petit rappel concernant la procédure à suivre pour démarrer l'installeur Debian (entre autres) depuis une clef usb sur un iMac G4 (powerpc).

La création de la clef se fait en un tour de main (en sachant que tout sera effacé sur la cible) :

# dd if=debian-6.0.4-powerpc-CD-1.iso of=/dev/sdb

Il faut ensuite redémarrer sur l'Open Firmware en utilisant la combinaison de touche Command+Option+O+F dès le démarrage. Le but du jeu est d'avant tout trouver où est branché la clef usb nommée /disk@n (où n est un chiffre en fonction du périphérique) grâce aux commandes dev et ls. Une fois trouvée il ne restera plus qu'à lancer yaboot avec la commande boot.

0 > dev usb0
0 > ls # si usb0 ne renvoit rien de concluant, continuer sur usbn+1
0 > dev usb1
0 > ls
0 > boot usb1/disk@2:,\install\yaboot

[2012/05/18] pbuilder sur Debian Squeeze (stable) bon à mettre à la poubelle

Il faut le savoir. Si vous cherchez à utiliser pbuilder (l'outils de création de paquet Debian) sur une Debian stable, vous pouvez arrêter tout de suite. En effet, un bug dans pbuilder-satisfydepends fait qu'il ne comprend pas les spécifications d'architecture comme [linux-any] dans les Build-Depends du fichier debian/control. Pourtant un patch début 2011 a bien été appliqué et a donné la version de pbuilder 0.199+nmu2... mais qui n'a pas été intégré à Squeeze ; qui est donc resté à la version 0.199+nmu1squeeze1... et donc qui bug. Le truc c'est que le tag [linux-any] est pas mal utilisé et depuis longtemps... Allez savoir pourquoi la version de pbuilder dans stable n'a pas eu le plaisir d'être mise à jour.

Si vous voulez utiliser pbuilder sur une Debian Squeeze, pas d'autre choix que d'utiliser l'APT Pinning pour avoir une version plus récente (aucun problème avec les versions sur Wheezy ou Sid).

[2012/05/13] Compiler des sources debian

Un simple aide-mémoire pour compiler et créer un paquet à partir des sources téléchargées depuis les dépôts Debian :

$ sudo apt-get source foobar
$ cd foobar-0.0.X/
$ # Installation des outils de bases et autres dépendances requises par
$ # le paquet à compiler
$ sudo apt-get install debhelper fakeroot
$ sudo dpkg-buildpackage -rfakeroot
$ sudo dpkg -i ../foobar_0.0.X*deb

Note : cette méthode de création de paquet peut être acceptable dans un cadre personnel, si l'on veut modifier les sources ou le debian/rules pour une quelconque raison. Il est important de ne pas partager les paquets générés de cette manière avec autrui car ceux-ci n'ont pas été empaquetés dans un environnement sain. Si le but visé est la diffusion de paquet Debian ces derniers doivent avoir été créé à l'aide de pbuilder.

[2012/05/11] Tetris écrit avec sed

Le célèbre jeu Tetris écrit à l'aide de sed(1) (nommé sedtris) par Julia Jomantaite. Il y a aussi un script bash pour lancer le jeu. Comme l'a dit Hubert Feyrer : très impressionnant.

[2012/04/17] Bahreïn : l'important, c'est de ne pas participer

Alors que la répression continue au Bahreïn, des centaines d'activistes sont descendus dans les rues de Manama, la capitale, afin de protester contre l'organisation par le gouvernement d'une étape du championnat du monde de Formule 1. Ce grand prix doit se dérouler les 20 et 22 avril prochain et, selon les organisations sportives concernées, il n'y a aucune raison de ne pas y aller, déplorant simplement «  des aspects politiques désagréables ». Malgré les évènements les équipes concurrentes pour la course devront donc se présenter. La réalité est que lesdites équipes, ainsi que la FIA et la FOM, sont engagées contractuellement et risquent donc, si elles n'honorent pas leurs engagements, des retombées financières importantes. Cependant, certains acteurs au sein des équipes ne l'entendent pas de cette manière, ces considérations pécunières n'étant pour eux pas valables. C'était d'ailleurs le cas d'une employée de l'écurie Williams ; elle s'est donc fait poliment remerciée, en guise d'exemple, afin d'éviter que les autres employés laissent libre court à leurs pulsions morales.

[Campagne RSF contre le grand prix de Formule 1 au
            Bahreïn]
Campagne de Reporters sans frontières du 13 avril 2012

De nombreux médias ainsi que des journalistes indépendants ont décidé, quant à eux, de ne pas se rendre sur place. De plus, et afin de protester contre l'évènement, Reporters sans frontières a lancé ce vendredi une campagne ainsi qu'une pétition pour « dénoncer l'incroyable politique de répression menée par le régime du roi Hamad Ben Aissa Al-Khalifad depuis le début des printemps arabes et son œuvre de propagande dont le point d'orgue devrait être la tenue » de ce grand prix de Formule 1.

[2012/04/16] Satan, à Béelzébuth, face à l'Enfer

« Est-ce ici la région, le sol, le climat, dit alors l'archange perdu, est-ce ici le séjour que nous devons changer contre le Ciel, cette morne obscurité contre cette lumière céleste ? Soit ! puisque celui qui maintenant est souverain peut disposer et décider de ce qui sera justice. Le plus loin de lui est le mieux, de lui qui, égalé en raison, s'est élevé au-dessus de ses égaux par la force. Adieu, champs fortunés où la joie habite pour toujours ! Salut, horreurs ! salut, monde infernal ! Et toi, profond Enfer, reçois ton nouveau possesseur. Il t'apporte un esprit que ne changeront ni le temps ni le lieu. L'esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l'Enfer, un Enfer du Ciel. Qu'importe où je serai, si je suis toujours le même et ce que je dois être, tout, quoique moindre que celui que le tonnerre a fait plus grand ? Ici du moins nous serons libres. Le Tout-Puissant n'a pas bâti ce lieu pour nous l'envier ; il ne voudra pas nous en chasser. Ici nous pourrons régner en sûreté ; et, à mon avis, régner est digne d'ambition, même en Enfer ; mieux vaut régner dans l'Enfer que servir dans le Ciel. »

John Milton, 1667, Le Paradis Perdu, Livre I (pp.7-8) dans la traduction de F.-R. de Chateaubriand (1861).

[2012/04/10] Mise à jour du Porneia delights (MàJ)

Depuis sa création, le cœur du Porneia delights est géré par un simple script bash d'une centaine de lignes. Il y a quelques mois, l'espace web s'est ouvert au Réseau et la diffusion de certaines de ses parties au public a entraîné de nouvelles contraintes que le script ne peut plus supporter. C'est pourquoi le Porneia delights va se doter du moteur jekyll écrit en Ruby par Tom Preston-Werner et Nick Quaranto. Les premiers tests sont très concluants ; jekyll étant vraiment bien écrit, pratique et simple à hacker et à utiliser. Sa mise en place devrait faciliter l'édition et l'importation des articles par leurs auteurs ainsi que la gestion des notes. Ni le visuel, ni la carte du site ne changeront (à quelques détails près). Mais lors du déploiement, qui devraient se faire ces prochains jours, quelques remous devraient se faire ressentir notamment dans les flux RSS. Aussi, nous vous prions de nous excuser par avance pour les désagréments que cela pourrait entraîner.

MàJ du 12 avril 2012 02:46 +02:00 : la mise à jour s'est déroulée sans encombres (a priori même les flux RSS n'ont pas été chamboulés). Vraiment jekyll est un outils très sympa...

[2012/04/03] Ring around the rosie...
Ring around the rosie,
A pocketfull of posies,
"Ashes", "Ashes",
We all fall down!

Ring around the rosie est une comptine chantée par les enfants dans les pays anglo-saxons. Cette chanson trouverait son origine dans l'histoire de l'Angleterre, durant la période de la Grande peste de Londres en 1665. Les premiers symptômes de la peste visibles incluent une éruption de point rose en forme d'anneau sur la peau (« Ring around the rosie »). À l'époque on pensait que la maladie pouvait être contré grâce à l'action de plantes aromatiques. Les médecins d'ailleurs, sous l'impulsion de Charles de Lorme, portaient les fameux masques au bec de canard. Les populations, ne disposant pas forcément de ces masques, reprenaient l'idée en plaçant des bouquets d'herbes dans leurs poches (« A pocketfull of posies »). Elles étaient ainsi remplies en pensant que la maladie était dûe aux mauvaises odeurs qui émanaient notamment des cadavres dans des quartiers entiers, généralement pauvres, ravagés par la peste. Ce n'était d'ailleurs pas totalement dénué de sens. En effet, certaines professions, où des odeurs fortes étaient présentes, semblaient épargnées : les chévriers et palefreniers (les puces de rat seraient repoussées par l'odeur des chèvres et des chevaux) ou encore les porteurs d'huile.

Ainsi que nous le savons, « les populations du Moyen Âge étaient totalement démunies face à la peste ». Il y eu donc énormément de morts, dont on se débarrassait en les réduisant en cendres sur d'immeuse bûcher (« "Ashes", "Ashes" ») pour essayer d'enrayer la propagation de la maladie. Mais sans grand succès, celle-ci, venant pour cette période des Pays-bas, gagna rapidement la France. Beaucoup de familles furent ainsi détruites, chacun devant probablement pensé qu'il serait le suivant (« We all fall down! »).

Notons enfin que les folkloristes rejètent cette explication concernant l'origine de la chanson, la relayant au rang peu crédible à leurs yeux de légende urbaine. En effet, et on peut les comprendre, cela peut être assez perturbant de voir ces charmantes têtes blondes, brunes ou rousses, naïvement chanter ces paroles dans toutes les écoles et sur toutes les pelouses des maisons familliales ; tournoyant gentillement en ronde sur cet air, devenu dès lors macabre à la lumière de cette nouvelle compréhension. Et de les voir finallement s'écrouler ensemble sur le sol, au son de leurs rires innocents, après avoir crié joyeusement « We all fall down! »...

[2012/03/28] Ne plus oublier un anniversaire grâce à votre shell

Vous aussi vous avez la fâcheuse tendance d'oublier les dates d'anniversaire de vos {amis,familles,mot_qui_convient} ? Pire, comme vous ne connaissez pas la date, évidemment, vous ne prenez pas le temps d'acheter l'inévitable cadeau sans lequel vos {amis,familles,mot_qui_convient} continueront à vous aimer ? En plus de ça vous passez suffisamment de temps devant votre terminal pour que tous vos {amis,familles,mot_qui_convient} pensent que vous êtes le Prince Noir du Nain Ternet ?

Et bien plus d'excuses, car voici une solution : mieux que le reminder automatique de Facebook voici birthday écrit par Andy Mortimer qui vous annoncera tout ce que vous devez ne pas oublier en plein dans votre terminal sombre. Ce petit programme se trouve bien sûr dans les dépôts Ubuntu ou Debian entre autres et son utilisation est on ne peut plus simple. Il vous suffit de créer un fichier à la racine de votre $HOME et se nommant .birthdays avec quelque chose qui pourrait ressembler à ça (une entrée par ligne) :

#BIRTHDAYS
Edgar Felix Pierre Jacobs=30/03/1904 bd
Bob Frans Marie De Moor=20/12/1925 bd
#ANNIVERSARY
La Marque Jaune was released=01/04/1956 ann

Ensuite il vous suffit d'ajouter la commande birthday à la fin de votre ~/.bashrc, ~/.profile, ~/.foobar.rc pour voir apparaître au lancement de votre session quelque chose qui pourrait ressembler à ceci :

Edgar Felix Pierre Jacobs is 108 years old in 2 days' time.
La Marque Jaune was released 56 years ago in 4 days' time.

Par défaut birthday annonce les évènements qui se produiront dans les 21 prochains jours, mais on peut spécifier un autre nombre de jour soit en passant l'option -W à la commande, soit en utilisant l'option wn dans le fichier ~/.birthdays. Comme vous pouvez le remarquez, birthday peut s'utiliser pour tout autre chose que les anniversaires, comme les rendez-vous à venir, les dates de commémorations, ou encore on peut très bien imaginer gérer des todos list avec contraintes de temps.

[2012/03/24] [Message personnel d'e20100633] Winter Time Travel: Terminus... and win!

Une fois n'étant pas coutume, voilà une note personnelle écrite au sein du Porneia delights. En effet, le challenge Winter Time Travel lancé par Lhisbei et dont il avait été fait mention dans une note précédente s'est terminé ce 21 mars 2012. Pour mémoire le but était d'effectuer des lectures d'uchronie et d'en publier des reviews. J'en ai, pour ma part, publié deux via le collectif dans le temps imparti : La Porte des Mondes de Robert Silverberg et Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick. C'est peu comparé à ce que j'avais initialement prévu en décembre, et je dois dire que je ne suis pas très content de mon article concernant l'ouvrage de Dick. Mais ainsi que je le disais en commentaires de la review du Silverberg, je suis ravi de m'être penché sur un genre que je connaissais mal et dont je ne regrette absolument pas la découverte. Dans le cadre du challenge j'aurai de plus souhaité parler des Chroniques des années noires de Kim Stanley Robinson, dont le point de divergence fait écho à celui vu dans La Porte des Mondes, mais aussi du Faiseur d'Histoire de Stephen Fry ou encore de La Fin de l'Éternité d'Isaac Asimov que j'ai déjà lu il y a plusieurs mois et qui mériterait bien une review... Mais je n'ai malheureusement pas pris le temps ; j'aurai pourtant bien voulu les afficher à mon tableau de lecture pour le Winter Time Travel ; mais passons, ils sont de toute façon maintenant en bonne place dans ma PàL.

[Le Maître du Haut
Château] La saison 2 du challenge a regroupé 95 billets différents publiés par 28 participants que je vous invite à retrouver sur le billet de clôture paru sur RSF Blog. Suite à la fin du concours un tirage au sort a été effectué par Lhisbei. Deux vainqueurs ont été désigné par tirage au sort et j'ai eu l'insigne honneur d'être l'un des deux, en charmante compagnie de Lune qui, quant à elle, à chroniquer Utopiales 2011, l'anthologie des Utopiales ainsi que Yesterday de David Blot et Jérémie Royer.

C'est pourquoi je tenais à écrire cette note afin de remercier chaleureusement Lhisbei d'une part pour m'avoir ouvert au monde des challenges de lecture mais de plus qui m'a ainsi permis de gagner l'un des deux exemplaire du Maître du Haut Château dans sa nouvelle traduction chez J'ai Lu Nouveaux Millénaires. Il contiendrait en sus en bonus une postface de Laurent Queyssi et deux chapitres inédits d'une suite que l'auteur n'a finalement pas développée ! J'ai vraiment hâte de l'avoir entre les mains...

Je pense sincèrement que d'autres bloggeuses et bloggeurs auraient beaucoup plus mérité que moi ce cadeau au vue de certaines chroniques tout à fait passionnantes ; mais j'imagine que la Dame, là-haut dans le royaume de Dunmanifestine, a pu jouer en ma faveur. Encore merci à Lhisbei pour son challenge ainsi que pour ce présent !

[2012/03/05] Lire les mails au format HTML avec un client en ligne de commande

Dans le cas où vous lisez vos mails avec un client en ligne de commande (mutt ou mailx par exemple), il existe plusieurs méthodes pour afficher correctement les mails de certaines personnes qui envoient du courrier au format HTML.

En voici une parmi d'autres tirée du wiki de l'OCF (Open Computing Facility) de Berkeley. Son avantage est que cette solution n'est pas liée à un client en particuliers car elle s'utilise par l'intermédiaire de procmail. L'inconvénient bien sûr est qu'elle dépend donc de procmail. Vous devez disposer de lynx sur votre machine (mais cela doit aussi fonctionner avec w3m pourvu que vous y mettiez les bons arguments). Il faut rajouter deux recettes dans votre ~/.procmailrc :

# Create backup for de-HTML'd email
:0 c
* ^Content-type: text/html
de-html-backup

# de-HTML
:0 fbw
* ^Content-Type:[ ]*text/html
| lynx -dump -stdin -nolist \
&& echo "" \
&& echo "=================================================" \
&& echo "This HTML message has been made into text by lynx" \
&& echo "================================================="

La première fait simplement une sauvegarde du ou des mails ayant un Content-type équivalent à text/html au cas où. Ensuite lesdits mails sont passés à la moulinette avec lynx. Tout simplement.

[2012/02/23] Reminder: compiling Emacs24 on Debian Wheezy
$ # We will use snapshots from naquadah.org with patches
$ # Maintainer: Julien Danjou <acid(at)debian.org>
$ echo "deb-src http://emacs.naquadah.org/ unstable/" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list
$ sudo apt-get update
$ # We already have everything to compile (make, gcc, etc) so we just need some headers
$ sudo apt-get install xorg-dev libjpeg8-dev libpng12-dev libtiff4-dev libgif-dev libncurses5-dev
$ cd /tmp ; apt-get source emacs-snapshot
$ cd emacs-snapshot-20120222/
$ ./autogen.sh
$ # We want Emacs as is with X support but no toolkits like gtk+/whatever; all in system folders
$ ./configure --prefix=/usr --sysconfdir=/etc --localstatedir=/var --mandir=/usr/man --infodir=/usr/info --with-x --with-x-toolkit=no
$ make
$ sudo make install

[2012/02/21] Faire marcher une carte son ESS Tech Allegro sous Debian

Sous Debian Lenny et Squeeze au moins, certaines cartes sons ESS (maestro) ne fonctionnent pas par défaut. Pourtant, dans le cas présent, la carte est bien détectée et les modules sont chargés :

$ lspci |grep audio
02:03.0 Multimedia audio controller: ESS Technology ES1988 Allegro-1 (rev 12)
$ lsmod |grep maestro
snd_maestro3           12703  1
snd_ac97_codec         79200  2 snd_intel8x0m,snd_maestro3
snd_pcm                47226  3 snd_intel8x0m,snd_maestro3,snd_ac97_codec
snd                    34423  9 snd_intel8x0m,snd_maestro3,snd_ac97_codec,snd_pcm,snd_seq,snd_timer,snd_seq_device

Cependant pas de son. Les tests de bases avec VLC ou aplay renvoient des erreurs. En cherchant un peu plus on trouve ceci :

[    8.757898] firmware: requesting ess/maestro3_assp_kernel.fw
[    8.865895] ACPI: PCI interrupt for device 0000:02:09.0 disabled
[    8.873406] Maestro3: probe of 0000:02:09.0 failed with error -2

Selon dmesg il manque donc apparement les firmwares pour le bon fonctionnement de la carte son. Pour des raisons obscures ils ne sont pas fournis par Debian. Il nous faut donc les récupérer sur le ftp du projet alsa (ftp://ftp.alsa-project.org/pub/firmware/) :

$ cd /tmp
$ wget ftp://ftp.alsa-project.org/pub/firmware/alsa-firmware-1.0.25.tar.bz2
$ tar xvjf alsa-firmware-1.0.25.tar.bz2
$ cd alsa-firmware-1.0.25/
$ ./configure
$ cd mestro3
$ sudo make install
gcc -DPACKAGE_NAME=\"\" -DPACKAGE_TARNAME=\"\" \
 -DPACKAGE_VERSION=\"\" -DPACKAGE_STRING=\"\" \
 -DPACKAGE_BUGREPORT=\"\" -DPACKAGE_URL=\"\" \
 -DPACKAGE=\"alsa-firmware\" -DVERSION=\"1.0.25\" \
 -DSTDC_HEADERS=1 -I. -g -O2 -MT fw_writer.o -MD -MP -MF .deps/fw_writer.Tpo \
 -c -o fw_writer.o fw_writer.c
mv -f .deps/fw_writer.Tpo .deps/fw_writer.Po
gcc  -g -O2   -o fw_writer fw_writer.o
./fw_writer
writing maestro3_assp_kernel.fw ...
writing maestro3_assp_minisrc.fw ...
make[1]: entrant dans le répertoire `/tmp/alsa-firmware-1.0.25/maestro3'
make[1]: Rien à faire pour `install-exec-am'.
test -z "/lib/firmware/ess" || /bin/mkdir -p "/lib/firmware/ess"
 /usr/bin/install -c -m 644 maestro3_assp_kernel.fw \
           maestro3_assp_minisrc.fw '/lib/firmware/ess'
make[1]: quittant le répertoire `/tmp/alsa-firmware-1.0.25/maestro3'
$ ls /lib/firmware/ess/
maestro3_assp_kernel.fw  maestro3_assp_minisrc.fw

Après un reboot tout entre dans l'ordre :

$ dmesg |grep -i maestro
[    8.867069] Maestro3 0000:02:03.0: PCI INT A -> Link[LNKD] -> GSI 5 (level, low) -> IRQ 5
[    8.867082] Maestro3 0000:02:03.0: firmware: requesting ess/maestro3_assp_kernel.fw
[    9.100840] Maestro3 0000:02:03.0: firmware: requesting ess/maestro3_assp_minisrc.fw

[2012/02/17] La Tirade de la Reine Mab (adaptation pour Roméo + Juliette, 1996)

« Oh ! Je vois que la Reine Mab t'a rendue visite. Elle est l'accoucheuse des rêves parmi les fées. C'est elle qui vient, pas plus grosse qu'une agathe à l'index d'un magistrat, trainée par un équipage de petits atomes, pénétrer le nez des hommes lorsqu'ils sont endormis. Son carosse est une coquille de noisette évidée, son cochet est un petit grillon tout vétu de gris et, dans cet atours, elle galope nuit après nuit dans le cerveau des amoureux et c'est ainsi qu'ils rêvent d'amour ; ou sur les doigts d'hommes de loi qui sitôt rêvent d'honoraires. Elle roule parfois sur le cou d'un soldat et le voilà qui rêve qu'il tranche les gorges étrangères mais aussitôt, effrayé, bredouille une prière ou deux puis se rendort. C'est cette sorcière qui, quand les filles sont étendues sur le dos, vient peser sur elles et la première leur enseigne comment soutenir la charge faisant d'elles des femmes de bonnes carrures... C'est elle, oui c'est elle... »

Baz Luhrmann, 1996, Roméo + Juliette. Adapté de Roméo et Juliette par William Shakespeare (1597) dans la traduction de François-Victor Hugo (1868).

[2012/02/08] Un réplicant nommé Projet autoblog

Si vous suivez l'actualité vous n'avez sûrement pas manqué l'audience au TGI de Paris suite à l'assignation en référé d'heure à heure sur la requête de Claude Guéant qui souhaite réduire à néant les sites mirroirs d'un des Copwatch français. Pour mémoire Copwatch est une organisation citoyenne d'activistes cherchant à mettre en évidence les bavures et les brutalités policières née à Berkeley en Californie en 1990. Une des versions françaises dont il est question ici est donc Copwatch Nord-Paris IDF déjà censuré en octobre 2011, mais qui depuis (Ô magie d'internet) est revenu sur le réseau. Comme nous le rappelle Maître Eolas une assignation en référé d'heure à heure se fait par un « demandeur [qui] estime avoir des motifs légitimes d'obtenir très rapidement une décision de justice eu égard à l'urgence (un jugement de fond peut tarder un à deux an, un référé un à trois mois) [et qui demande] au président du tribunal l'autorisation de doubler tout le monde. Pour un jugement au fond, on parle d'assignation à jour fixe, et pour un référé, d'heure à heure (la loi prévoit même que l'audience peut se tenir au domicile du magistrat, toutes portes ouvertes jusqu'à la rue pour respecter la publicité de la procédure) ». En assignant Free, Orange, SFR, Bouygues Telecom, Darty Telecom et Numericable, Claude Guéant enjoint « aux sociétés fournisseurs d'accès de faire cesser le dommage en procédant ou faisant procéder au blocage du site "https://copwatchnord-idf.eu.org/" [et de ses mirroirs] à charge pour elles de mettre en œuvre tous les moyens dont elles peuvent disposer en l'état de leur structure et de la technologie (blocage par IP ou blocage par DNS) » ainsi que l'énonce l'assignation (pdf, 1.3Mo) transmise par Free à sebsauvage (mirroir).

Sebsauvage ? Et oui son site risque d'être intégralement censuré car il avait mis en place — et bien qu'il « [ne les] approuve pas forcément » — un mirroir du site Copwatch Nord-Paris IDF dans sa version d'octobre 2011 alors que ce dernier allait être bloqué. Comment a-t-il fait ? Très simplement. Alors que son site avait déjà été menacé parce qu'il avait critiqué les pubs virales de Tuto4pc (mirroir) il avait cherché un moyen simple pour copier des contenus de blogs et sites dans le cas où ceux-ci viendraient à disparaître subitement. Il a alors repris VroumVroumBlog, ce que l'on nomme un autoblog, écrit par un anonyme qu'il a mis à jour dans le cadre de son propre projet autoblog (mirroir) et mis dans le domaine public. Le cahier des charges est simple : pour être utiliser par le plus grand nombre, l'outil doit être léger, facile à mettre en place, ne doit pas nécessiter de maintenance et avoir des dépendances minimes (mirroir) — pas de base de donnée donc par exemple. La méthode consiste simplement en la récupération des articles via les flux de syndication et en leur mise à disposition sur une page html, le tout automatiquement. La version 0.1.x (mirroir) qu'il propose peut être mise en place en quelques secondes. Il suffit de télécharger l'index.php, de le mettre dans un dossier vierge avec un fichier vvb.ini et de placer le tout sur un espace web disposant au moins de PHP 5. Le vvb.ini est un simple fichier en plain text contenant les informations de configuration de l'autoblog ; par exemple :

[VroumVroumBlogConfig]
SITE_TITLE="Autoblog de sebsauvage.net"
SITE_DESCRIPTION="Ce site n'est pas le site officiel de
sebsauvage.net<br>C'est un blog automatisé qui réplique
les articles de <a href="http://sebsauvage.net/rhaa/">sebsauvage.net</a>"
SITE_URL=http://sebsauvage.net/rhaa/
FEED_URL=http://sebsauvage.net/rhaa/rss_fulltext.php
DOWNLOAD_MEDIA_FROM=sebsauvage.net

VroumVroumBlog télécharge donc les articles via les flux RSS 1.0/RDF, RSS 2.0 ou Atom (FEED_URL) ainsi que les contenus liés comme les images par exemple (possibilité de restreindre ces derniers à un nom de domaine particuliers avec DOWNLOAD_MEDIA_FROM). Il se mettra à jour à chaque fois que quelqu'un visitera la page. Vous pouvez mettre en place autant d'autoblog qu'il vous plaira (dont un pour le votre sur un autre espace !) en répétant simplement la procédure pour chaque contenu que vous voulez répliquer (un dossier vierge, un index.php accompagné de son vvb.ini). Plusieurs vvb.ini vous sont d'ailleurs proposés sur un framapad. Vous pouvez voir un exemple avec l'autoblog de charliehebdo sur fansub-streaming.eu.

Notez que bohWaz a diffusé une version 0.2.x utilisant SQLite 3, nécessitant PHP 5.3 et ayant des fonctions plus avancées. De plus nous avons pris la liberté de faire un miroir du projet autoblog de sebsauvage — étant donné la possibilité qu'il ne soit plus accessible suite au délibéré devant arriver ces prochains jours (10 février à 16 heures) — où vous pourrez retrouver toutes les informations nécessaires à la mise en place d'un autoblog.

MàJ du 8 février 2012 16:06 +01:00 : il semblerait que VroumVroumBlog 0.1.x ne fonctionne pas sur un espace hébergé par free.fr. Il y a apparemment un problème avec la fonction simplexml_load_file (voir les erreurs et celles avec le fichier store généré). Nous cherchons à fixer cela avec nos maigres compétences (pour le moment sans grand succès) ; si vous avez une solution pour adapter le code, n'hésitez pas à la partager. Par avance merci.

MàJ du 9 février 2012 17:40 +01:00 : nos craintes ont été confirmées par sebsauvage. Le message traite de Shaarli qui utilise la même technique que VroumVroumBlog (nous reparleront de ça prochainement). Le truc est que Free bloque la possibilité de récupérer des données par HTTP via un script php... Il faudra trouver une autre solution.

MàJ du 11 février 2012 18:23 +01:00 : Copwatch bloqué, non ses miroirs.

[2012/02/06] De la place de la femme (lettre ouverte à Mme Christine Boutin)

Mme Christine Boutin est connue au sein du monde politique français pour ouvertement partager sa foi chrétienne (faisant même parfois polémique alors qu'elle brandi sa bible dans l'hémicycle, en disant « Lisez plutôt la Bible, cela vous changera ! »). Au-delà de ses fonctions politiques elle est par ailleurs consulteur du Conseil pontifical pour la famille. Ayant besoin de changement nous nous sommes mis à lire la Bible ; et alors que nous lisions parallèlement son interview récente pour le magazine Elle (voir lien ci-dessous), plusieurs interrogations nous ont effleuré. Nous avons donc pris la liberté de les partager avec elle via son formulaire de contact.

De : Porneia delights
À : Christine Boutin
Date : Mercredi 1 Février 2012 23:30 UTC

Chère Madame,

Nous avons cru comprendre que vous respectiez autant que possible les Écritures Sacrées de la Sainte Bible. Bien que cela ne soit pas nos croyances nous éprouvons un profond respect pour les principes qui guident votre vie de femme et de mère. Vous parcourez la France en ce moment afin de récolter les 500 signatures qui vous permettrons d'être éligible à la présidence de la République Française. Nous trouvons cela fort louable. Nos voeux vous accompagnent. Cependant, en votre qualité, nous avons quelques questions.

Alors que nous feuilletions les Saintes Pages afin de tarir notre ignorance, nous avons lu ceci :

Timothée 2:12 Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.

Ces instructions sont plutôt claires. Le verset qui fait suite d'ailleurs nous indique que cette place de sujétion et de discrétion qu'il incombe à la femme de respecter est dû au fait « [qu']Adam a été formé le premier, Eve ensuite » (Timothée 2:13). Plus encore, comme nous l'indique le verset d'après, sa place est aussi dû au fait qu'elle est la cause de la Chute : « ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui, séduite, s'est rendue coupable de transgression » (Timothée 2:14). La punition par ailleurs qu'Il lui infligent ne tardant pas : « J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi » (Genèse 3:16).

Dans une interview accordée à ELLE le 20 janvier 2012 vous convenez qu'il est « très difficile de trouver des femmes en politique ». Mais n'est-ce pas normal au vue des Instructions Sacrées ? D'ailleurs ne devrait-il pas y en avoir du tout ? Vous insistez même : « une femme doit être bien supérieure à un homme pour sortir du lot ». Nous avions cru comprendre qu'une femme ne devait pas « prendre une position d'autorité sur l'homme », qu'« il dominera sur toi ». Nous espérons de tout coeur avoir mal saisi les Saintes Écritures mais dans le cas contraire nous nous interrogeons alors sur votre capacité à tenir la place du chef de l'État en tant que femme tout en respectant les principes dictés par votre foi. De la même manière, pensez-vous continuer à diriger le Parti chrétien-démocrate ou allez-vous démissionner de vos fonctions aussi vite que possible ainsi que d'éviter toute prise de parole en public afin d'être en adéquation avec les Écritures Sacrées ?

Dans l'espoir d'une réponse de votre part ; longue vie et prospérité.

Porneia delights

PS : Cette lettre sera publiée sur notre espace web et, avec votre permission, votre réponse y fera suite.

Nous n'avons pas eu de réponse à ce jour.

[2012/02/05] mv /dev/input/mice /dev/null

Il existe une caractéristique de Xorg qui a son petit charme pour les allergiques à la souris. Vous devez disposer d'un clavier PC avec un pavé numérique et simplement faire Shift+VerrNum. Allez-y, appuyez sur les chiffres du pavé ;) (bon vous pouvez le faire aussi avec un clavier de portable, mais vous allez perdre des lettres...).

Par défaut, c'est le clic gauche qui est activé. Pour l'utiliser il suffit d'appuyer sur la touche 5. Pour utiliser le clic du milieu (toujours avec la touche 5) il faut préalablement appuyer sur la touche * du pavé numérique, pour le clic droit c'est la touche / ; enfin pour revenir au clic gauche, pressez la touche -. Notez qu'il est aussi possible de faire un clic droit avec la touche Menu située à côté de la touche control droit ; ce devrait être la configuration par défaut.

Pour sélectionner du texte vous allez vouloir appuyer sur la touche 5 et en même temps sur les touches de direction (4, 6, etc) et ça ne va rien donner... En effet, pour selectionner du texte, vous devez d'abord presser la touche 0 (zero) puis vous déplacez votre curseur avec les touches de direction. Quand vous avez fini de selectionner, appuyez sur la touche 5, et le texte sera dans votre buffer. Déplacez-vous là où vous devez coller votre texte et faites Shift+Inser pour le coller.

Pour ceux et celles qui n'utilisent que très rarement la souris ou bien qui ont besoin de déplacer le curseur alors qu'ils n'en ont pas à portée de main, c'est une solution assez pratique à l'usage, même si moins rapide qu'une véritable souris. En tout cas, c'est une solution qui permet finalement de la libérer et de la laisser vaquer à ses occupations (au fond du tiroir par exemple). Oui par contre cela ne doit pas être très pratique pour fragger à Urban Terror...

[2012/02/03] Couper des portions de texte dans Emacs : snip-it!

Quelques lignes de code pour avoir une fonction de "coupe" dans Emacs. C'est surtout utile pour enlever des portions de texte dans les emails en précisant le nombre de lignes supprimées et d'y assigner un titre ou un commentaire. Après ajout dans ~/.emacs et évaluation, il suffit pour l'utiliser de sélectionner la partie de texte souhaitée et d'entrer la commande M-x snip-it ; on ajoute ensuite un commentaire ou un titre dans le mini-buffer suivi d'un RET pour valider.

;; a little thing for "sniping" (cuting out) some text and replacing it
;; by [snip: irrelevant chatter (15 lines)] (usefull for newsgroup)
(defun snip-it (b e summ)
  "remove selected lines, and replace it with [snip:summary (n lines)]"
  (interactive "r\nsSummary:")
  (let ((n (count-lines b e)))
    (delete-region b e)
    (insert (format "[snip%s (%d line%s)]"
              (if (= 0 (length summ)) "" (concat ": " summ))
              n
              (if (= 1 n) "" "s")))))

Vous pouvez envoyer par mail vos commentaires et vos remarques à porneia(at)free(point)fr.

Retournez sur la page principale du Porneia delights.

Vulnerant omnes, ultima necat. Sic transit hominis regnum.
Copyleft © 2003-2014 — Porneia delights

La reproduction exacte et la distribution intégrale de cette page sont autorisées dans le monde entier sans redevance et sur tous supports pourvu que la présente notice soit préservée.
La copie mot à mot et la redistribution des autres pages et des fichiers présents sur cet espace sont autorisées sous réserve de leurs licences, merci de vous y référer.